LA PROMO 2019

LES LAURÉAT.E.S 2019

Nouveautés en 2019 pour la nouvelle Promo des Talents La Kour puisque la Résidence été sous le marrainage de Pascale Faure, Directrice des Programmes courts de Canal + et a bénéficié de la création de deux bourses à la production “Coup de coeur” mises en place par Canal+ Réunion.

Marine Hervé

Rudy Zopire

Julien Techer

"À Travers"

"Maore Ink"

(Encre mahoraise)

"La Veste"

Marcelino Meduse

"Ou Mazine Pa"

(T'imagines pas)

Marine Hervé, originaire de Lyon, est arrivée en 2014 sur l'Île de La Réunion. Après quatre ans en interne au sein de sociétés de productions locales, elle devient indépendante et se lance en tant qu'assistante caméra et étalonneuse au service de productions de fictions et de documentaires. Depuis 3 ans, elle s'investit intensément dans la structuration de la filière locale à travers diverses associations dédiées au 7ème art et à la connexion des cinémas des îles de la zone. Ainsi, son envie de faire des films, née au sein de la création d'un regroupement de cinéastes avec ses amis pendant ses années lycée, n'a cessée de s'appuyer sur l'amour de cette fabrication profondément collective que permet le Cinéma. Jusqu'à rendre viscéral son besoin de raconter aujourd'hui ses propres histoires, et de nous faire, à son tour, son cinéma.

Elle est signée chez Bagan Films pour le développement de "À Travers"

Elle est lauréate du "Prix Coups de Coeur" Canal+ Réunion.

Rudy Zopire à 27 ans. De parents réunionnais, il est né et a grandi sur la Côte d'Azur. Professeur de cirque contemporain et trapéziste de formation, il s'est engagé pendant plusieurs années dans la création artistique liée au domaine du spectacle vivant et à co-fondé plusieurs écoles et compagnies amateurs. Après avoir voyagé à travers le monde, il s'installe définitivement à La Réunion en 2016 et créer une structure de production audiovisuelle avec laquelle il réalise des captations de concert et spectacles en développant dans l'ombre ses envies de Cinéma. En parallèle, il compose de la musique, écrit et auto-édite la nouvelle "Monsieur les présidents". Avec "Maoré Ink", il touche enfin du doigt son rêve de réaliser.

Il signe avec Filmo 2 pour le développement de "Maoré Ink" pour lequel il obtient une aide à l'écriture de la Région Réunion. Il poursuit son travail d'écriture lors de la résidence du G.R.E.C en Corse.

Julien est un jeune réalisateur réunionnais de 25 ans. Après un BAC obtenu de justesse, il décide d’intégrer l’Institut de L’image de l’Océan Indien (ILOI). Après 3 années de licence en animation 3D, Julien choisi une réorientation sur ce qu’il a toujours affectionné : l’audiovisuel pour entamer ses 2 années de MASTER. Il y réalise son premier court-métrage, « Face to face » qui se fait remarquer et bénéficie de plusieurs diffusions à La Réunion, obtenant le Prix Cinékour Talents pour la Qualité de l’Image lors de la clôture de la Fête du court-métrage 2018 puis acheté et diffusé sur France Ô. Après l’école, Julien décide de s’insérer dans la vie active et découvrir plus en profondeur le secteur de l’audiovisuel, ce qui lui donne l’envie d’ouvrir sa propre entreprise avec laquelle il réalise son deuxième court « Invisib kom Zourit » qui remporte le 3e prix du concours de courts-métrages organisé par Canal+ Réunion en 2019. Avec Talents La Kour, il approfondie l’écriture de son 3e court-métrage qu’il souhaite réaliser dans des conditions professionnelles. Il signe chez Bobbi Lux.

Marcelino, 22 ans, grandit dans le sud de l’Île de La Réunion. Il découvre le théâtre au Lycée Antoine Roussin et est sélectionné pour participer au Projet « Avoir 20 ans en 2015 », parmi 50 jeunes francophones, projet imaginé par Wajdi Mouawad et soutenu par les TEAT Départementaux de La Réunion. Après son cursus en classe théâtre au Conservatoire à Rayonnement Régional, il devient artiste associé au Centre Dramatique de l’Océan Indien. En 2017, il crée la Compagnie Aberash et écrit et met en scène la pièce « De toute mon existence ». En 2018, il co-réalise le court-métrage « Démavouz mon kor » avec Aloïs Fructus, à cette occasion il découvre un nouveau médium d’expression. Fort de cette expérience qui lui permet d’aborder une nouvelle manière de raconter des histoires, il fait parti des Lauréat.e.s Talents La Kour pour développer son projet de court-métrage « Ou pé pa maziné ». Il a également été en création de la pièce de théâtre GABRIEL|LE, en Septembre 2019, au Théâtre Les Bambous, scène conventionnée.

Promo 2019, Cinékabar à La Cité des Arts de La Réunion, avec les partenaires de Cinékour, Mars 2019

Promo 2019, les 5 Lauréats séléctionnés pour Paris,

avec la marraine de la 2nde édition, Pascale Faure, Avril 2019

Remise de 2 Bourses "Coups de coeur" 

Canal + Réunion

pour Marine Hervé et Sophie Louÿs

Promo 2019, Rencontres Talents en court au Comedy Club, spécial La Réunion, Paris, Juin 2019

Christine Confiance

"A Ter La"

(Ici)

C’est en reprenant ses études dans un centre de formation continue en audiovisuel que Christine Confiance se découvre et se passionne pour le cinéma d’auteur.e. Elle intègre le deuxième cycle (Master) de l’école d’art de la Réunion et s’ouvre à un univers visuel protéiforme et audacieux. Travaillant sur les questions liées à l’insularité et le paysage, elle obtient la bourse de recherche artistique Création En Court pour son projet en voie de développement "Dés Lors que les Îles auront disparues" gérée par les Ateliers Médicis puis continue à se former à l’écriture scénaristique en suivant la résidence de réécriture d’un court-métrage du G.R.E.C en soutien avec l’Agence Film Réunion et le Ministère des Outre-mer et la DAC de La Réunion en 2017 et Talent La Kour.

Gaëla Jaouen

"Ti somin Gran Somin"

(Petit chemin, grand chemin)

Gaëla Jaouen est « une femme de lettres ». Passionnée de littérature, elle enseigne le français depuis une dizaine d’années dans un collège de Saint-Louis. Mais voilà, ce qu’elle a dans la tête, Gaëla, ce sont des rêves de Cinéma. Et ce depuis toujours… Alors spectre de la quarantaine ? Prise de conscience de la femme cachée derrière la maman ? Le fait est que depuis un an, elle y va ! et surtout elle y croit ! Que ce soit à l’écriture ou devant la caméra, il n’y a finalement pas d’âge pour s’attaquer au septième art…

Elle poursuit son travail d'écriture lors de la résidence du G.R.E.C en Corse.

Camille Bessière Mithra

"Mon Roulèr"

Comédien depuis plus de 10 ans, Camille s'oriente progressivement vers le métier de réalisateur. Dans un premier temps, il devient assistant à la mise en scène sur plusieurs productions de WILLIAM CALLY :  « OVNI SOUS LES TROPIQUES », « MADAME DESBASSYNS », « LA BUSE, L'OR MAUDIT DES PIRATES DE L'OCÉAN INDIEN » ou dernièrement sur le premier film de Kery James : « BANLIEUSARDS ». Mais c'est en réalisant son premier court-métrage : « SIRÉNA » qu’il entrevoie réellement le métier de réalisateur. Il répond, par la suite, à plusieurs commandes de réalisation tel que « MÉDICINA » court-métrage de fiction pour l’URMLOI, « JE FAIS MON CINÉMA » 15 court-métrages de fiction des élèves de CM1 de l’école Francis Rivière du Port pour le RECTORAT ou encore « DABORIN » documentaire de création pour la mairie de SAINT-DENIS, CHATEAU MORANGE. Il suit actuellement le dispositif TALENTS LA KOUR de l’association CINÉKOUR dans le but de pouvoir réaliser ce qui serait son premier court-métrage accompagné par une production professionnelle.

Sophie Louÿs

"Cachez cette barbe"

Sophie est une jeune réalisatrice de l'île de La Réunion. Sa pratique de la maïeutique et de la vidéo l'ont conduite dans divers coins du monde. Chaque bout de terre touché est une façon d'observer comment l'Histoire violente du monde s'inscrit dans l'inconscient collectif. Son travail artistique s'axe sur cette thématique et questionne comment sortir de l'aliénation.  Ainsi, en 2018 elle réalise son premier documentaire de création « Dann fon mon kèr » sur le pouvoir de cette poésie réunionnaise que l'on nomme fonnkèr (fond'coeur). La poésie et l’humour sont, pour elle, des énergies puissantes pour exorciser les non-dits, les souffrances, les peurs, les a priori… méthodiquement  gravés dans nos âmes. Comprendre ce que l’on porte en nous est probablement une façon de ne pas répéter l'Histoire et de ne pas s’enfermer dans le repli communautaire et identitaire. Elle choisit aujourd'hui d'utiliser les armes de l'humour avec le scénario « Cachez cette barbe ! » pour continuer son questionnement. Elle est lauréate du "Prix Coup de Coeur" Canal+ Réunion

Anderson Duberville

Cécile Maniéca

"Batay Kok"

(Combat de coqs)

Portois de 30 ans, Anderson s’engage dans la Marine Nationale où il continue de pratiquer sa passion, l’image. Il interrompt sa carrière dans la Marine pour se consacrer à la vidéo et crée la société de production audiovisuelle iDprod qui collabore avec plusieurs structures: France Télévisions, Antenne Réunion, Canal +, l'IRT, l’ONF… En 2018, il se lance dans la co-production d’un court-métrage de fiction. Une nouvelle étape qui le rapproche un peu plus de son rêve, le Cinéma et le décide à se lancer à faire son propre film, « Batak Kok ». Il signe avec Mood Film.

"Kal"

Cécile est une jeune femme de 20 ans qui a été élevée à la Réunion, bercée par les contes locaux. Après des études en CPGE littéraire avec spécialité cinéma au lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis, elle se lance dans l’aventure Talents La Kour avec un projet basé sur l’origine du mythe de Gran Mèr Kal. Elle a intégrer l’université Paris III (Sorbonne-Nouvelle) à la rentrée 2019 en 2ème année de licence Cinéma-Audiovisuel. Son rêve serait d’intégrer la Fémis pour devenir réalisatrice.

Adrien Hoareau

"Célimène, la muse 3.0"

Adrien Hoareau, 28 ans, est né le 23 Août 1990 au Port (île de La Réunion ). Après un parcours scolaire et post Bac dans le domaine de la gestion et la comptabilité, ce jeune autodidacte se passionne pour la musique et fonde en 2013 le label Black Ducks Music. Fin 2017 marque un vrai tournant dans ses ambitions artistiques, avec la réalisation audiovisuelle et les opportunités ne se sont pas fait attendre. Lors de la résidence Talent La Kour, il concrétise l'écriture de son premier court-métrage: Célimène “La Muse 3.0”.

©Cinékour